What’s up # 2

Publié le par Sally

 the-artist-intrigue-M49768.jpg

 

De gauche à droite

 

Je suis pour Martine, je la trouve convaincante et battante. Je suis un poil irritée par les gesticulations d’Arnaud, et salue au passage le fair-play de Ségolène qui a dû ravaler l’histoire des cimetières et rallier son ex-compagnon, qui j’espère ne sera pas un brin rancunier.

 

Non, ce n’est pas le synopsis du prochain Friends, c’est la primaire socialiste qui prend fin demain, et dont on peut toucher du doigt la dynamique de gagnants. Tous les signaux sont au beau fixe, on espère juste qu’il n’y aura plus de surprises à la DSK et on espère surtout que les linges sales de la droite remontent petit à petit à la surface pour que les français sachent bien pour qui voter et pour qui ne surtout pas le faire en 2012.

 

Ces livres que je ne lirai pas

 

En revenant à DSK, nous en avons je suppose tous ras la casquette de ses histoires. Je ne sais pas vous mais moi je ne lirai pas « Le bal des hypocrites » de Tristane Banon. Je sais déjà ce qu’il y a dedans et non seulement çà ne m’intéresse pas mais franchement, je n’irai pas faire un livre d’une supposée agression dont j’aurais été la victime. Il y a des moyens plus soft, moins rentre-dedans. Cette médiatisation à outrance me dérange un peu.  

 

Dans la même foulée, je suis énormément déçue par Ivan Levaï pour son dernier « DSK. Chronique d’une exécution ». On connaît l’homme et sa stature et cette initiative maladroite et malheureuse n’est pas vraiment son genre. A part sa loyauté envers Anne Sinclair, sa femme « durant 6000 jours et 6000 nuits », et son amitié envers le couple Strauss-Kahn, je ne vois pas vraiment l’utilité du livre qui je pense manque de substance, sonne vide et faux. Si les avocats de DSK adorent ce livre, c’est que je ne connais décidément rien à la vie. Encore une chose, qu’il arrête de donner des interviews, çà va de mal en pis ! Non monsieur, les viols ne sont pas qu’avec un couteau ou un pistolet !

 

Ce livre que je n’ose toujours pas lire

 

Je n’ai entendu que des échos positifs du livre d’Anne-Marie Revol « Nos étoiles ont filé ». Et pourtant, aujourd’hui encore, des années après, je n’ose toujours pas l’acheter. J’ai peur des mots, les drames c’est pas mon fort, çà me laisse pantoise, çà me dérange. J’ai beau dire à mes amies qui me demandent pourquoi je ne le lis pas que j’aurai une impression de voyeurisme, elles ont beau m’assurer que je me trompe, que c’est surtout le courage et l’amour qui émanent du livre. Mais je ne sais pas, je n’y arrive pas. Pas encore.

 

Les  Bleus et  The Artist

 

Aujourd'hui, on ne sort pas, on supporte les Bleus. De ce sport dont je ne connais les règles qu’il y a quelques jours, je suis devenue accro pourtant, le temps d’une coupe du monde.

 

Ou plutôt si, on sort, après le match, pour voir The Artist dont je n’ai entendu que du bien. On verra, je vous parlerai de mes impressions.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans What's up (ou Top 10)

Commenter cet article

La Fée Passie 15/10/2011 13:00


Dur dur d'être supporters ! Bon film maintenant !


Sally 15/10/2011 19:08



Merci !



Belbe 15/10/2011 09:49


no scrum no win
come on !


Sally 15/10/2011 19:08



;-)



khanel3 15/10/2011 08:38


bonne journée et merci pour cet article !


Sally 15/10/2011 19:04



Bon weekend !