Testée ...

Publié le par Sally

limiation-70.png

 

Quand j’étais ado, je raflais tous les tests des magazines et des revues qui se trouvaient sur mon chemin. « Quelle meilleure amie es-tu ? », « Es-tu prête pour ta première fois », « Quelle amoureuse es-tu ? », « Es-tu fait pour la réussite ? », « Es-tu fait pour l’amour ? » et j’en passe et des meilleurs …

 

J’avais alors le sentiment de me connaître un peu mieux, le sentiment que je contrôle ma vie, alors que non, j’étais une ado assez renfermée, réservée, limite coincée, qui se cherchait. Ces tests étaient une sorte de thérapie, ou que sais-je, qui me faisait aller mieux ou du moins qui m’en donnait l’illusion.

 

Si j’avais compté, j’ai fait pas moins d’une centaine de tests entre mes 15 et mes 18 ans. C’est vous dire …

 

Puis petit à petit, je n’éprouvais plus le besoin d’en faire car les questions existentielles que je me posais, je trouvais moi-même les réponses. Car j’ai fini par me trouver, même si j’en ai mis du temps. J’étais de plus en plus en symbiose avec moi-même. Et la maternité a achevé de me métamorphoser. Je me sens maintenant épanouie et comblée malgré les difficultés qui sont le lot de tous.

 

Tout ce long blabla pour vous dire que je suis tombée sur un test dans Psychologies qui a attiré immédiatement mon attention car il donnerait peut-être, qui sait, la réponse à ma grande question existentielle du moment : « calculez votre espérance de vie ».

 

Pffff diriez-vous, mais l’enjeu est de taille pour moi. Je m’explique. J’ai donné naissance à Axel à l’âge de 31 ans, et à Maya à 35. Quand Maya aura 35 ans, j’en aurais 70. Le comble c’est que je ne suis pas sûre d’arriver à 70 ans, voyez-vous ? Passer les 60 relèvera déjà du miracle je crois. Je ne fais pas du sport, je m’énerve à longueur de journée, je suis trop perfectionniste, ne suis jamais contente de rien. Bref, toutes les indications d’une vie courte.

 

Alors, quand cette question existentielle me prend à la gorge, j’en tremble même, car je n’arrive pas à imaginer ma vie à 35 ans sans ma maman. Et je pense à mes deux amours et je vous dis, je tremble. Seront-ils orphelins de mère à la trentaine ? Je me jette donc sur ce fameux test …

 

Aux questions êtes-vous une grande consommatrice de viande, de café, de bière, mes réponses étaient NON ; à la question relative au port de fil dentaire, ma réponse était NON et je me posais la question ce que le fil dentaire avait de lien avec la longévité (quelqu’un pourrait m’éclairer ?), à la question pour savoir si j’avais une surcharge pondérale de plus de 10kg, j’ai dit NON of course ; l’exposition au soleil c’est aussi NON, l’exercice physique NON, l’exposition au stress OUI, un grand OUI.

 

21 questions/réponses et quelques nano secondes de suspens plus tard …

 

Tadam …

 

81 ANS !

 

Je vous laisse, je vais aller faire la fête. Au menu, viande grasse, bon vin, café et bières à gogo. Je peux me permettre d’écorner 2 ou 3 ans …

 

 

 

Publié dans Ici - je m'raconte

Commenter cet article