La faute à Géraldine

Publié le par Sally

greys-anatomy.jpg

 

Ma place aurait dû être là, au milieu des chirurgiens de Seattle Grace, à côté du Docteur Mamours, en train de résoudre des problèmes très sérieux du genre comment extirper un gamin d’un bloc de ciment, ou encore comment sauver un bébé dont le cœur bat en dehors de son corps, ou encore en train de me torture le méninge pour avoir le bon diagnostic sur un cas presque désespéré …

 

Car sauver des vies, faire l’impossible et de préférence réussir pour résoudre un cas médical de haut vol, c’aurait dû être dans mes tripes.

 

Mais, Madame Géraldine s’en est mêlée.

 

Madame Géraldine S. (je tais volontairement le nom pour éviter que vous la massacriez, genre !), c’est mon prof de Sciences Naturelles (SVT qu’ils disent aujourd’hui) en classe de Seconde. Avant la classe de Seconde, j’avais toujours les meilleures notes en Sciences Nat, je lève toujours la main pour répondre à telle ou telle question, aussi difficile soit-elle (si je vous jure).

 

Puis, Madame Géraldine S. est arrivée avec ses gros sabots et a saboté en un rien de temps mon avenir de grand chirurgien. Car Madame Géraldine ne s’est pas contentée d’être mon prof qu’en Seconde. Elle l’était aussi en Première et en Terminale.

 

C’est vous dire que la Providence me l’a envoyée pour me saquer, me détruire moi et mon avenir (de grand chirurgien, vous l’avez compris). Je continue jusqu’à maintenant à me demander quel genre d’individu étais-je dans une vie antérieure pour mériter d’avoir Madame Géraldine en Seconde, Première ET Terminale !

 

Car Madame Géraldine, elle a le pouvoir de faner rien qu’en parlant les fleurs les plus épanouies, le pouvoir de faire ronfler d’ennui les élèves les plus alertes. Ses cours étaient d’un ennui ! Je ronflais les amis, ou au mieux je somnolais. Et elle me voyait même pas dormir, c’est vous dire …

 

Les cours de Sciences Nat avec elle étaient des corvées. J’ai beau me démener comme un beau diable pour rester éveillée et suivre le fil de ses idées. Impossible.

 

Voilà donc pourquoi je ne suis pas en train de brasser des euros (par milliers, rien que çà) à soigner, ouvrir des gens et les guérir. Comme dans Grey’s quoi.

 

 

Edit : l’intérêt de ce billet décousu est donc de vous faire savoir que j’ai raté ma vocation de chirurgienne (l’excuse) (arrête tu vas me faire pleurer) et que j’aime, non j’adore, je kiffe quoi la série Grey’s Anatomy …

 

Edit bis : billet hautement inutile en somme … 

 

Edit ter : C’est Géraldine de Café Mode qui m’a réconcilié avec le prénom Géraldine. C’est grâce à elle donc que je n’ai pas fini tueuse en série de Géraldine. .

 

Publié dans Ici - je m'raconte

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article