L'étranger en moi

Publié le par Sally

  L-etranger-en-moi-la-depression-post-natale-sur-Arte_mode_u.jpg

 

Un billet de Terrafemina sur la dépression post-natale m’a fait penser au film « L’étranger en moi » d’Emily Atef que j’ai vu récemment.

 

Rebecca attend l’arrivée de son enfant avec impatience. Son couple respire le bonheur. Elle parle à son enfant dans son ventre comme si on parlait à quelqu’un de déjà présent. Mais au moment de l’accouchement, alors que la majorité des femmes n’hésitent pas à parler de magie concernant le moment où elles tiennent leur bébé pour la première fois dans leurs bras, Rebecca elle ne sent rien, pire elle rejette son enfant. Elle ne dit rien à son entourage mais s’attaque avec morosité à sa vie quotidienne de jeune maman. Le couple commence à pâtir du malaise ambiant qui s’est installé sournoisement.

 

Puis un jour, Rebecca constate que non seulement elle n’éprouve aucun amour pour son fils, mais elle constitue un réel danger pour lui. Elle tombe dans la dépression.

 

Le film raconte sa longue et laborieuse montée de la pente. Mais va-t-elle y arriver ?

 

Ce film m’a d’autant bouleversée que je ne connais personne dans mon entourage qui ait eu ce problème (et j’en remercie Dieu d’ailleurs). A la naissance de mes deux enfants, je suis tombée littéralement amoureuse d’eux. Je n’en mesure que mieux les affres de la vie quotidienne, de chaque geste, de chaque pensée pour ces mamans traversant une dépression post-natale.

 

D’un côté l’amour, l’instinct maternel qui ne viennent pas, et de l’autre ce bébé si réel, si avide de l’amour maternel justement ! Cà doit être tout simplement terrible à vivre. Et l’entourage qui ne comprend pas sur le coup, qui juge, qui condamne. Et cette aide, cette main tendue qui ne vient pas.

 

Un film poignant qui bouleverse et désempare.



Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

khanel3 29/09/2011 19:57


ce film a l'air vraiment captivant !
bonne soirée !


Sally 30/09/2011 08:28



Je dirais déroutant !



Eurêka 29/09/2011 15:51


a la naissance de Kiri j'avais l'impression d'etre fasse a un etranger, pourtant j'ai eu un accouchement merveilleux et je l'aimais mais l'etrange sensation de ne pas comprendre ce qu'il m'arrivait
vraiment et qu'il etait mon fils alors je comprend les femmes qui tombent dans la depression à ce point


Sally 29/09/2011 19:30



Tu l'aimes ton fils, et c'est l'essentiel ! Bisous !