Evaluation à la maternelle

Publié le par Sally

ecole-maternelle1.jpg

Photo

Je ne comprends pas vraiment le tollé provoqué par l’annonce faite par le gouvernement d’un système d’évaluation des élèves à la maternelle. Si j’ai bien compris, il s’agira de déceler dès un âge assez tôt toute difficulté de l’enfant au niveau scolaire.

 

Bien entendu, à côté, il faut également mettre en place des mesures d’accompagnement et des balises qui éviteraient de stigmatiser, de faire de la discrimination ou de provoquer l’inverse chez l’enfant, c’est-à-dire le bloquer, l’angoisser ou le rendre anxieux.

 

Nous savons tous que plus tôt les problèmes de l’enfant sont détectés et pris en charge, mieux c’est pour lui et son cursus scolaire.

 

Est-ce qu’il n’est pas préférable aux syndicats d’enseignants et aux associations de parents d’élèves qui crient au scandale aujourd’hui de plutôt verrouiller les mesures d’accompagnement et les contrôles pour éviter toutes dérives ?

 

A mon avis, trop d’élèves sont encore confrontés à des difficultés sans que les parents aient forcément les moyens financiers ou tout simplement le réflexe nécessaire pour prendre en charge ces difficultés. Si le système annoncé a pour objectif de formaliser la prise en charge des élèves en difficulté dès leur plus jeune âge afin d’orienter les parents vers des structures médicales ou scolaires mieux adaptées à l’enfant, je ne vois pas vraiment où se trouve le problème.

 

Personnellement, je pense qu’un tel système d’évaluation devrait aider l’école et les parents à faire un meilleur suivi de l’enfant, sans le broyer, sans l’écraser. Il ne s’agira nullement de compétition, de tri, de sélection.

 

Qu’en pensez-vous ? Est-ce que j’ai mal compris les problèmes des enseignants et des parents d’élèves ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans A l'école

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ogressedecompagnie 18/10/2011 02:38


Je crois que la réaction provient surtout du fait de mettre l'enfant dans une "case" dès le plus jeune âge dont il aura du mal à sortir. En effet on peut déceler certains troubles de
l'apprentissage de façon très précoces mais il y a aussi une part d'évolution "non programmable" chez l'enfant. Si l'intention est bonne il faudrait en effet dans ce cas entourer l'enfant dont les
problèmes sont soulevés avec l'évaluation. Le souci c'est qu'il y a un manque cruel de moyens. Les enfants en primaire et au collège dont les difficultés ont été détectées ne sont pas plus pris en
charge pour autant par exemple.... au contraire ils poursuivent les cours avec les autres enfants quitte à être totalement "largués" dans les cours et donc mis à l'écart... Et ça c'est
inacceptable!


Belbe 14/10/2011 15:47


désolé je ne partage pas ton avis ...
mettre une étiquette qui va coller à la peau de l'enfant ...
c'est très dangereux


Sally 14/10/2011 20:22



C'est pour çà que je pense que mettre en place des mesures d'accompagnement est indispensable pour éviter les dérives. Si le résultat est juste que l'enfant est catégorisé et étiquetté, c'est à
écarter.


 


Merci pour ton avis, Belbe !



Val1603 14/10/2011 14:05


Personnellement, je pense que maintenant on fait beaucoup trop d'évaluations au détriment du développement personnel de l'enfant... A quoi servent les carnets d'évaluation dès la fin de première
section de maternelle ou même de moyenne section ??? Je ne vois pas trop l'intérêt...
En même temps, quels seront les moyens qui seront mis en place à la suite de ces évaluations ??? ou bien cela sert-il juste à catégorier les enfants ???
Perso. je pense qu'à la maternelle, on peut les laisser évoluer tranquillement et à leur rythme, ils auront bien le temps au primaire et ensuite de faire des évaluations... et de subir les
pressions du système scolaire et de nous, parents !!!
Voilà c'est dit...
En tout cas, merci pour cet article qui nous permet de réfléchir et de donner notre point de vue.
Bon week-end.


Sally 14/10/2011 20:20



C'est vrai, si c'est dans le but de ficher l'enfant ou de lui mettre la pression, c'est à écarter. Merci pour ton avis. Bisous !



khanel3 14/10/2011 11:48


ma fille est en moyenne section et l'évaluation elle a déjà eu en milieu d'année, l'an passé ! je trouve très bien qu'on sache ce que sait notre enfant ! pour éventuellement l'aider ! il y a aussi
des heures de renforcement pour certains : 1 heure par semaine de 16h à 17h ! pour le moment ma fille n'en a pas besoin mais on ne sait jamais !


Sally 14/10/2011 20:18



L'évaluation devrait se faire plus régulièrement je pense, et non pas une seule fois l'année. Qu'en penses-tu ?



Emma 14/10/2011 09:38


Je suis contre, ayant moi aussi un petit bout de 2007 car pas du tout envie qu'on le mette dans une case, quelle qu'elle soit. Mon enfant a le droit d'évoluer.
Pourquoi moi, dans ce cas, en tant qu'assistante maternelle, je ne remplirais pas un dossier (idem pour les crèches) si l'enfant ne marche pas à 12 mois tout rond, etc ..
Non vraiment, un enfant peut manquer de maturité à un moment donné dans ses apprentissages sur un point bien précis mais être en "avance" sur un autre point non évalué! Chacun son rythme, arrêtons
de faire des statistiques pour tout...
Déceler un enfant qui a besoin d'aide et de soutien, oui mais ficher un enfant pour TOUTE sa scolarité, non!
A quand le patron qui aura un droit de regard sur ce dossier scolaire? Un enfant dit "à risque" sera-t-il aussi un employé dit "à risques" ?
Une seule évaluation est néfaste et faussée...
Laissons à nos enfants le temps de vivre, de souffler, de rêver, de se construire avant de les ficher à 5 ans !!!


Sally 14/10/2011 20:17



La solution est peut-être de faire des évaluations régulières et mettre à jour les dossiers de l'enfant. C'est vrai que ficher les enfants est très mal perçu.