Dur dur d'être une poussette à Paris

Publié le par Sally

poussette.JPG

 

Je ne le dis jamais assez, les parisiens n’aiment pas les poussettes. La seule vue d’une poussette les enrage. C’est trop de bruit, un service de plus à rendre, une trop grande place dans le bus, une trop grande place dans le métro, çà bloque le chemin, bref une poussette à Paris, çà emmerde !

 

Vous n’êtes pas convaincus ? Et bien, en voilà une preuve :

 

Un peu de soleil ! Allez hop, une petite promenade avec Axel (il avait 2 ans à l'époque).

 

Métro :

 

Moi (à la guichetière) : S’il vous plaît, Madame, vous pouvez ouvrir le portique pour que je puisse passer avec ma poussette.

La guichetière : Allez-y !

Moi : Merci

La guichetière : De rien, bonne journée !

 

Correspondance / Escalier :

 

En bas des marches, les gens passent sans me voir, ou plutôt faisant semblant de ne pas me voir (une femme avec une poussette ne passent quand même pas inaperçues !). J’ai dû demander à la personne qui me semblait la plus avenante :

 

Moi : Vous pouvez m’aider à porter ma poussette s’il vous plaît ?

Le passant : Bien sûr ! (Bien sûr !!! 2 secondes avant il marchait tête baissée n’ayant aucun regard sur moi et ma poussette ! Mais merci quand même hein)

Moi : Merci beaucoup !

 

Re-escalier avant d’arriver sur le quai :

 

Les gens passent, sauf une dame d’un certain âge ! Honte aux jeunes !!!

 

La dame : Venez, je vais vous aider à porter la poussette !

Moi : Ce n’est pas trop lourd pour vous ? Je peux me débrouiller !

La dame : Mais non, çà ira, vous n’allez pas porter cette poussette toute seule dans l’escalier !

Moi : Merci beaucoup Madame, c’est très gentil

La dame : De rien. Il est trop mimi votre bébé !

Moi : Merci.

 

Les wagons sont pleins à craquer :

 

La porte s’ouvre, j’entre dans la rame le moins bondée. Un homme se tient juste derrière la porte, ne bougeant pas d’un pouce.

 

Moi : Pardon !

L’homme ne bouge pas.

Moi : Vous me laissez passer s’il vous plaît ?

Il bouge 2 mm grand max.

Moi : S’il vous plaît Monsieur (ma voix est montée d’un ton, vu que la sirène de la fermeture de porte retentit déjà)

Toujours rien. J’ai juste eu le temps de le bousculer pour pouvoir entrer ! Monsieur n’avait que faire des regards désapprobateurs des autres voyageurs !!! Chouette !

 

Sortie / Ouf un escalator !

 

Belle promenade. Axel s’est bien amusé, bien mangé, bien bu son lait. Il est déjà temps de rentrer.

 

Re-métro :

 

Moi (à la guichetière) : Pouvez-vous ouvrir le portique s’il vous plaît, j’ai une poussette.

La guichetière : Allez-y (la voix à peine audible et le regard mauvais) !

Moi : Merci

La guichetière (à sa collègue mais assez haut pour que je l’entende) : Je passe ma vie à faire passer des poussettes !!!

 

Re-escalier (en passant, à quand des escalators dans toutes le stations ?)

 

Un adolescent : Vous voulez que je vous aide ? (L’honneur de la jeunesse est sauf !!!)

Moi : Je veux bien, merci, c’est très gentil !

 

Sortie : un petit oubli, une course à faire ! Zut !

 

Sans incident majeur.

 

Puis, re-re-métro / portique :

 

Moi : Pouvez-vous ouvrir le portique s’il vous plaît, j’ai une poussette

Le triiiing du portique en guise de réponse, la guichetière n’avait même pas un regard pour moi !

 

Demain, même s’il fait beau, promis c’est au parc d’à côté !

 

 

Edit : C’est un billet que j’ai publié dans un ancien blog, mais comme le problème reste d’actualité, je le re-publie ici.

   

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Z'histoires de maman

Commenter cet article

Moi, mon nombril 05/07/2011 09:25


Hélas, c'est pareil pour les personnes en fauteuil. Trop la honte.


Sally 05/07/2011 14:22


Et oui, c'est vraiment lamentable !


Melie 05/07/2011 01:22


Je compatis et je n'ai pas 'enfants. Mais si ça peut te rassurer j' habite à Nantes ( et meme si notre ville a tout fait pour les handicapés en fauteuils, les poussettes etc ) , la poussette reste
emmerdante pour beaucoup . Perso , je plains plus les mamans que les râleurs . Cependant quand je me rappelle de la t'aime de nos poussettes gamins, des fois je me demande si les fabricants ne
pourrait pas revoir la taille pour certaines qui font des trucs 4 en mains . Le plus ennuyeux c est quand dans un transport en commun un fauteuil rencontre deux poussettes ( et là ça devient du
grand n' importe quoi, la poussette prend deux fois plus de place!- faut le dire ). Et puis dites vous quand meme qu entre une poussette et un fauteuil il y a une différence . Le bébé n en aura pas
besoin toute sa vie, un handicapé si ! Mais je vous comprends ,parce que c est culpabilisant aussi . Bon courage


Sally 05/07/2011 07:26



Merci Mélie !



Céline Walea 04/07/2011 23:21


Je vis ce genre de triste expérience à chaque fois que je viens à Paris. Pour le coup l'écharpe de portage s'impose à Paris (jusqu'à un certain âge). Sinon à ce cher monsieur qui ne se pousse pas :
une solution, lui écraser les pieds !


Sally 05/07/2011 07:25



Bien noté pour la solution ;-))))



iris 04/07/2011 21:21


en lissant ton article j'avais l'imprètion de vivre une de mes journée type,surtout quand on as des loulous de 12 mois d'écart et donc c'est une poussette double....


Sally 05/07/2011 07:24



Rhhaa, une poussette double, je compatis ! J'imagine dans le bus avec !!!



Val1603 04/07/2011 16:04


Comme tu le dis, cela reste d'actualité !!!
J'ai testé aussi avec ma poussette et mon loulou...


Sally 05/07/2011 07:23



Et avec un second bébé pour moi, il faut tout simplement que je change de stratégie pour faire les promenades !