Complots divers et variés (du DSK, what else)

Publié le par Sally

dsk

 

C'est la troisième fois que j'écris un billet sur le sujet, c’est vous dire que même avec un carapace imperméable, impossible de ne pas se faire son opinion dessus.

 

Après le sentiment de catastrophe du début qui nous aura paralysés, puis le sentiment de gâchis, parce que tout cela tombe trop mal, et que peut-être pour la première fois on serait tenté de se dire si l’expression « trop mal pour être vrai » ne devrait pas faire son entrée dans les dictionnaires français des citations.  

 

En tout cas, au fond de moi, mon avis est que la dame du Sofitel a  réellement eu une relation avec DSK, qu’elle a essayé par la suite de se faire payer, mais que étant conscient que ceci pourrait mal tourner DSK n’a pas voulu payer, et que la dame s’est vengée en alertant la Direction.

 

C’est ma conviction du moment, après les derniers éléments donnés au public.

 

Le problème c’est que demain, je pourrai très bien émettre exactement le contraire de cet avis, parce qu’au final, personne d’autre à part les deux protagonistes ne peut prétendre savoir ce qui s’est réellement passé, et cette vérité là ne sera à mon avis jamais dévoilée.

 

Ce qui m’amène à penser un peu comme Caroline, c’est-à-dire que les impacts de cette affaire auront une portée dépassant les deux protagonistes et que pour résumer, je vais tout simplement dire que tout çà est navrant.

 

Mais tout ce blabla me sert d’introduction au vrai coup de gueule que je voulais que soit ce billet.

 

En apprenant que Tristane Banon va porter plainte, après avoir révélé de façon officielle « son » affaire au moment de la révélation de l’information venant de New-York, puis menaçant de porter plainte elle-même, puis se ravisant en voyant qu’à New-York DSK est à terre, presque fini, puis se ravisant pour finalement vraiment porter plainte (en substance parce qu’à New York la défense patauge), le mot qui me venait à l’esprit est le suivant : DE-GUEU-LASSE !!!

 

Comment croire en la légitimité de l’action d’une femme qui se serait fait violer il y a 8 ans, et qui sur les conseils de sa propre mère n’aurait pas porté plainte, qui a pu vivre 8 ans dans les parages de son supposé agresseur sans rien faire, pour finalement jeter le pavé dans la mare maintenant que son affaire peut apporter de l’huile sur le feu ?

 

Est-ce qu’elle le fait pour obtenir justice dans le sens le plus loyal du terme (dans ce cas, 8 ans c’est long), ou se fait-elle instrumentaliser à des buts nettement moins avouables. En attaquant DSK maintenant, est-ce que la légitimité de son action trouve encore de la substance ?

 

Elle aurait porté plainte au moment des faits et tout le monde aurait été derrière elle, moi la première, mais à trop instrumentaliser son action, çà me donne le tournis, puis par la suite un vrai haut-le-cœur, ne serait-ce qu’en pensant à toutes ces victimes de viol qui eux n’ont vraiment pas la possibilité de faire quoique ce soit pour des raisons plus plausibles et plus dramatiques.

 

La thèse du complot soulevé ici et là me laisse perplexe, mais personne je crois n’arrivera à m’enlever de la tête que l’affaire Tristane Banon est une histoire qui va un peu plus loin que celle d’une jeune femme qui aurait été victime d’une tentative de viol. Et encore une fois, je trouve que c’est navrant. Pour elle d’abord, parce que personnellement, il me faut énormément d’effort pour éprouver de la compassion dans ces conditions-là. Et ensuite, parce que son action n’aura pas aidé les autres supposées victimes qui se battent pour ne serait-ce que pour se faire entendre.

 

C’est tout pour aujourd’hui, je crois.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Pétage de plombs

Commenter cet article

Miss Alfie 06/07/2011 11:41


J'aime ton article, car j'y retrouve quelques unes de mes pensées... Ces hésitations de Tristane Banon qui finit par porter plainte juste quand on sent qu'aux USA, la procédure contre DSK commence
à prendre l'eau, me semble bien opportuniste. Alors qu'elle affirmait il y a quelques semaines ne pas vouloir porter plainte, pourquoi changer d'avis si rapidement aujourd'hui ?...


Sally 06/07/2011 15:14



A sa place, j'aurai pris cette initiative beaucoup plus tôt, ou plus du tout. Cà va se retourner contre elle.