Au cas où …

Publié le par Sally

sac

Je ne sais pas si vous êtes comme moi. J’ai toute une panoplie de choses que je ne peux pas me permettre d’oublier quand je suis de sortie. Le genre de choses qui vous sauvent la vie dépannent en cas d’accidents très très très très graves …

 

Number One, le Kleenex.

 

L’ami de toute une vie. Celui qui vous sert en cas d’envies irrépressibles qui vous ont fait oublier de vérifier s’il restait du papier toilettes avant de lâcher le …. le … le truc, quoi. Je parle bien sûr des toilettes. Publiques s’entend. Et dans ces cas-là, il en reste rarement, de papier toilettes …

 

Ou encore dans le cas où un pigeon a fait 10 kilomètres rien que pour vous trouver et vous fait caca juste au sommet du crâne, ou pourquoi pas en plein sur votre chemisier hyper chic … alors que vous êtes sur le chemin d’un entretien d’embauche, le seul que vous avez pu décrocher en 10 mois …

 

Ou encore, rêveur, étourdi ou tout simplement dans les vaps le temps d’une seconde, vous vous retrouvez les chaussures (de couleur claire de préférence) dans un tas de boue, ou d’une merveille du même acabit, alors que vous vous rendez à un cocktail, un vernissage, ou que sais-je encore …

 

Ou encore dans le cas où, pour la première fois, vous avez oublié de consulter la météo, et que le temps a justement choisi ce moment pour se gâter. Un petit atchoum, et vous voilà avec de la morve qui vous sort du nez à la même vitesse que l’eau du robinet. Je ne parle même pas du cas où l’allergie s’en mêle.

 

Imaginez seulement que vous vous retrouvez dans ces situations sans ce cher Kleenex, alors que il arrive rarement que vous vous trouviez à proximité d’un magasin quand ces cas-là arrivent …

 

Les lingettes viennent en deuxième position depuis que je suis maman.

 

Ne croyez jamais, ô grand jamais, que votre enfant est propre maintenant est que par conséquent vous pouvez sortir avec lui sans ces attirails qui vous encombrent.

 

Un petit accident et vous vous retrouvez littéralement dans la merde, sans lingettes pour le nettoyer, ni habits pour le changer. Je n’ose même pas imaginer la suite, voyez-vous ?

 

Ou encore, en visite chez des gens si gentils qu’ils offrent une tablette de chocolat à votre bambin. Noir le chocolat. Jamais blanc, en fait ! Et qu’en un rien de temps, votre enfant est barbouillé de partout. Et commence à en mettre sur les canapés en lin blanc de vos hôtes (remarque, bien fait pour leurs gueules !) …

 

Et en continuation des lingettes, comme je vous l’ai dit, on n’est jamais à l’abri d’accidents de tous genres quand on a des enfants, arrivent en troisième position des petits slips, des petits pantalons, des petits t-shirts, etc (je ne me contente pas d’un exemplaire chacun, convaincue qu’un accident arrive rarement seul).

 

Number four, le coupe-ongle. Maniaque comme je suis, j’ai horreur qu’un ongle cassé s’accroche à quelque chose, votre pull en cachemire, votre jupe en soie (imaginez la cata) …

 

Et vous, vos manies ?

 

 

 

Commenter cet article